One against all

Troubles du spectre de l’allisme : une parodie

Traduction de l’article publié en langue anglaise le 23 septembre 2018, « Allism Spectrum Disorders: A Parody »

Dans la littérature dominante, les personnes dans le spectre de l’autisme ont tous leurs traits, leurs comportements, et leur existence même, pathologisés. Ils sont considérés comme présentant un « aveuglement mental » ou l’opposé de l’empathie, ce qui signifie qu’ils sont incapables de prédire les sentiments ou les pensées des autres. C’est problématique, car nous sommes parfaitement capables de prédire les pensées et les sentiments des autres dans notre neurotype. Nous ne sommes pas « aveugles d’esprit », nous sommes différents. Nous sommes une minorité, neurologiquement parlant, mais nous avons nos propres règles sociales innées qui, parmi notre neurotype, présentent leur sens pour nous.

Les autistes désignent souvent les non-autistes par le terme « allistes ». Si les autistes étaient la neuro-majorité, alors les 1 à 2% de la population qui seraient allistes verraient leur existence entière pathologisée. Voici une parodie pour démontrer aux allistes ce que ressentent les autistes qui doivent entendre sur eux-mêmes ce qui est décrit par les personnes qui ne les comprennent pas.

Allisme

L’allisme, également présenté sous le nom de trouble du spectre de l’allisme, est un trouble envahissant du développement qui dégrade la fonction sociale, communicative, émotionnelle et comportementale d’une personne. Les symptômes de l’allisme varient de modérés à sévères et durent toute la vie ; cependant, avec un traitement intensif et des interventions précoces, la manifestation des symptômes peut être moins sévère. Actuellement il n’y a pas de remède à l’allisme ; cependant, les interventions thérapeutiques et diététiques actuellement en développement sont prometteuses.

Si vous êtes curieux de la possibilité qu’une personne que vous connaissez ou aimez soit alliste, il est important de parler à votre prestataire de soins pour qu’elle soit évaluée. Notez que l’allisme est une gamme, et les allistes peuvent ne pas souffrir de l’ensemble des symptômes suivants :

Difficultés marquées dans les relations interpersonnelles / sociales et la communication

  • Imagine souvent que les indices non verbaux impliquent des offenses

Les personnes allistes souffrent généralement d’un manque d’empathie, ou de cécité mentale, en ce sens qu’elles ont du mal à comprendre les besoins et les pensées des autres ou à en avoir l’intuition. Elles supposent que les actions isolées, les expressions faciales, les inflexions vocales et les déclarations factuelles des autres présentent l’intention d’être hostiles, argumentatives ou condescendantes. Elles peuvent souffrir d’illusions de persécution et croire que d’autres les jugent ou les attaquent ; difficulté à comprendre les motivations des autres ; croyance que les pensées et les opinions des autres sont liées à leur propre participation et à leur existence dans le monde. Les allistes ont des difficultés à estimer que d’autres personnes peuvent effectuer des actions dépourvues de motif qui de quelque façon leur soit lié. Par exemple, Tu es allé au gymnase ? Que faisais-tu là ? Essayes-tu de t’éloigner de moi ? Essayes-tu d’améliorer ton physique pour pouvoir me tromper ? Inversement, ils sont souvent offusqués lorsque leur perception est que d’autres font quelque chose de façon autonome sans intégrer de quelle façon cela se rapporterait à l’alliste lui-même. Par exemple, Pourquoi allais-tu au gymnase ? Essayes-tu de soigner ton physique pour moi ? Non ? Tu ne penses jamais à moi ! Tu es tellement égoïste !

  • Difficulté omniprésente à discuter de sujets substantiels ; réduit souvent les conversations à des aspects superficiels et triviaux (par exemple, dévie les discussions sur les tendances météorologiques ou les changements climatiques, vers l’état actuel observable du temps qu’il fait)

Les personnes allistes tendent à émettre des jugements, à formuler des préférences et à imiter la rhétorique et les points de discussion les plus courants des questions d’actualité ; pendant que leur identité politique, sociale, religieuse et culturelle est fondée sur la structure sociale des personnes de leur entourage immédiat. Ils préféreraient s’en tenir à l’adhésion aux opinions majoritaires qui dominent dans leurs cercles sociaux, et à s’en faire les perroquets, tant et si bien qu’ils en deviennent hostiles et combatifs envers des preuves factuelles qui contredisent les vues de leurs affiliations sociales.

  • Recouvre les déclarations factuelles d’une signification, d’un sous-texte ou d’une connotation imaginés. Peut même percevoir les compliments comme des insultes ou estimer pouvoir avoir la divination de la situation véritable, à partir du ton des autres, même sous la forme d’un texte écrit

En lien avec la tendance à se sentir persécutés, les allistes projettent du sens sur les déclarations factuelles, estimant qu’il y a un sous-texte implicite ou passif dans les déclarations factuelles et concrètes. Ils estiment souvent qu’une déclaration de fait est une tentative voilée d’instaurer une suprématie ou une domination. Par exemple, Qu’essayes-tu de dire en me disant que tu as chargé le lave-vaisselle ? Veux-tu dire que je ne fais pas assez à la maison !? Me demande-tu de te vanter pour avoir contribué au ménage que tu aimes et dans lequel tu vis ? Tu m’accuses d’être un(e) mauvais(e) conjoint(e) ?

  • Mentira, se falsifiera ou déformera ses propres besoins afin de paraître aligné avec les autres ; sera d’accord avec les opinions des autres afin d’éviter l’inconfort d’être contredit

L’alliste démontre une peur débilitante de la non-conformité et éprouve donc des difficultés à être en désaccord avec les opinions, les préférences et les réflexions des autres. Est satisfait d’endosser l’identité de ceux qui figurent dans la structure sociale dominante, potentiellement en raison d’aversion à examiner ou étudier des sujets au-delà de leurs doctrines les plus primaires. Tronque constamment en préférant être dans l’erreur plutôt que de porter la contradiction.

  • Ressent le besoin de supprimer les désirs et les différences par crainte de discrimination ; à l’inverse, peut discriminer les autres sur la base du niveau d’aptitude, du sexe, de la race, du sexe, de l’orientation sexuelle, de la religion, du statut socio-économique ou du niveau d’aptitude. Tout en étant pleinement conscient de ces préjugés, il n’admettra pas avoir des croyances discriminatoires ou des sentiments de supériorité.

Peut traiter les autres comme inférieurs et ayant besoin de contrôle si ces personnes appartiennent à une catégorie minoritaire arbitraire ou superficielle. Attribue une valeur et un rang aux personnes en fonction de la prévalence de leurs traits superficiels ; se sentiront justifiés de maltraiter des personnes qui pratiquent une religion différente ou qui démontrent une configuration différente de traits génétiques si ces traits sont moins fréquemment exprimés dans son environnement immédiat. Découle du tribalisme. Par exemple. Je n’ai pas de préjugés, mais les étrangers dans ma communauté cherchent tous à prendre nos emplois, veulent une aumône du gouvernement et essaient de prendre le contrôle de l’économie.

  • Le désir omniprésent d’avoir des besoins satisfaits par les autres persiste jusqu’à l’âge adulte, s’attendant à ce que ceux qui les entourent abandonnent leurs activités pour passer du temps assis à proximité les uns des autres sans engager de discussions ou d’intérêts productifs.

 Ces besoins se prolongent dans l’abstrait, insistant pour que les autres comprennent et intuitionnent les émotions de la personne alliste et confirment verbalement qu’ils ont compris ces émotions, obligeant souvent les autres à s’excuser pour les tours de passe-passe imaginés en raison des sentiments que leurs délires produisent. De plus, les allistes se sentent poussés à faire valider leurs actions et leurs sentiments par d’autres sous forme de louanges. Par exemple. Peu importe que j’utilise les médias sociaux pour ruiner injustement la vie d’une femme ! Vous devez valider mes sentiments de jalousie et de rage !

  • Une vision exagérée et superstitieuse des capacités personnelles ; se croit capable de discerner le caractère, les croyances, les pensées et les intentions d’une personne en regardant dans ses yeux

Les allistes se croient capables de deviner, comme par prouesse métaphysique, les pensées, les états et les motifs internes d’une autre personne en raison de subtilités qui peuvent être d’une certaine manière spirituelles devinées en regardant dans les yeux de quelqu’un. Ce trait amène souvent l’alliste à ressentir de la chaleur et de la confiance pour d’autres allistes qui ont appris à manipuler les autres en exploitant cette pathologie. Les allistes peuvent être naïves et vulnérables en raison de la gentillesse perçue qu’ils voient aux yeux des personnes qui cherchent à tirer parti de ce trait. Les allistes ont tendance à penser que ceux qui n’échangent pas leurs gestes étranges et leur regard intense sont dangereux ou indignes de confiance. C’est le reflet d’un phénomène connu sous le nom de « cécité mentale », ou l’incapacité de percevoir les pensées et les états internes d’un autre.

  • Peut exiger un travail collaboratif mais être incapable de coopérer ; difficulté à travailler seul

Les allistes sont motivées par la société et doivent travailler en collaboration afin de se concentrer sur les projets. Ils nécessitent des pauses fréquentes, des éloges abondants pour des performances médiocres et une validation verbale ou écrite de la qualité de leurs performances. Ils peuvent être incapables de travailler sans récompenses fréquentes et sans reconnaissance de leurs performances. Ils sont davantage motivés par les récompenses qu’ils reçoivent que par l’importance de leur contribution au plus grand bien. Les allistes à faible fonctionnement peuvent nécessiter des adaptations afin de fonctionner dans un cadre professionnel, y compris des entraîneurs de soutien émotionnel, une augmentation des temps de pause et une confirmation fréquente qu’ils fonctionnent de manière satisfaisante. Sous-produit du tribalisme, ils peuvent avoir de la difficulté à respecter le leadership et les collègues de travail qui sont moins attrayants, du sexe féminin, d’une race ou d’une origine ethnique différente, sont handicapés ou ont une autre différence observable.

  • Naïf et crédule ; facilement convaincu par la pensée de groupe, les biais de confirmation, les publicités et l’attrait émotionnel

Parce que les allistes ont une identité ancrée dans leur position ou leur rang dans une structure sociale arbitraire, ils sont facilement à persuader d’acheter des articles ou de s’impliquer dans des tendances rituelles ou dénuées de sens. Fonctionnant sans un sentiment d’identité stable, ils recherchent constamment des façons d’appartenir à une tribu. Au lieu de pouvoir se sentir en sécurité dans une identité définie par leurs intérêts particuliers et la façon dont ces intérêts contribuent à l’amélioration de la société, ils doivent adopter une identité qui exprime leur désir d’appartenir à une certaine tribu. Ils investissent volontiers dans des vêtements et des accessoires superflus avec les noms ou les marques d’autres personnes qu’ils perçoivent comme étant d’un rang social supérieur. Cette tendance est peut-être due aux pratiques archaïques et brutales consistant à brûler une marque dans la peau du bétail afin d’établir la propriété des animaux ; en fait, un logo de marque préféré et durable représente un homme à cheval, vraisemblablement un vestige patriarcal de cette ancienne coutume.

Les allistes sont également sensibles aux stratagèmes capitalistes des sociétés de commercialisation à plusieurs niveaux qui, malgré des décennies de pratiques commerciales contraires à l’éthique établies qui ont fait perdre plus de 99% des investisseurs, ont tendance à prospérer grâce à la naïveté des allistes. Parce que les allistes ont du mal à refuser les demandes par peur d’être perçus comme impolis, et parce qu’ils sont socialement motivés pour être considérés comme aimés et favorables à leur meute ou tribu, ils investissent des centaines de dollars dans l’achat d’huiles essentielles fabriquées à partir des mêmes mauvaises herbes ils tirent de leurs jardins fleuris ou de leggings de qualité inférieure et hors de prix fabriqués dans des ateliers de misère et présentant des dessins enfantins et caricaturaux.

  • Envahit l’espace personnel, entame des discussions avec des étrangers sans lire d’indices sociaux indiquant que la personne n’est pas intéressée par la conversation, pose des questions sans signification auxquelles elle ne connaît pas la réponse

Les allistes, en raison de leur cécité mentale et de leur manque d’empathie, posent des questions aux autres sans intérêt pour une réponse. Ces questions creuses sont rituelles et non représentatives d’une conversation productive. Ils peuvent perturber les activités intellectuelles et artistiques des autres en les contraignant à des conversations lorsqu’ils ne sont pas des participants consentants, incapables de lire les indices manifestement évidents que la personne souhaite rester concentrée. Cette requête vide de sens et machinale ne doit pas être confondue avec la parole écholalique, un mécanisme qui sert un objectif communicatif et neurologique avec un traitement verbal et auditif.

________________________

Il s’agit de la première partie d’une série sur les troubles du spectre de l’allisme. Le prochain épisode se concentrera sur les modèles de comportement alliste.

Si vous êtes — ou soupçonnez que vous êtes — alliste, alors considérez à quel point ce portrait de vous est insultant, myope, inexact et unilatéral. Réfléchissez à ce que vous ressentez de voir des aspects positifs de vous-même pathologisés comme négatifs et incommodes, puis considérez que vous ne saurez jamais ce que c’est que d’être dans cette minorité médicale et neurologique où vous devez lire sur toute votre existence et votre identité caractérisées comme du poisson, sans grâce et « retardé ». Cette parodie est écrite pour vous inspirer à réfléchir aux dommages causés par la majeure partie de la littérature écrite sur les gens dans le spectre qui permet aux gens d’adhérer à ces idées dangereuses. Parce que vous avez le privilège d’être la majorité, nous avons besoin de vous pour nous aider à changer la conversation sur les troubles du spectre de l’autisme.

Talk to us... what are you thinking?